Sophrologie Vs hypnose

La sophrologie et l’hypnose

Historiquement, la sophrologie est étroitement liée à l’hypnose.

Dans les deux cas le patient est plongé dans un état modifié de conscience, dans un état de rêve éveillé.

La première différence est que l’hypnose est plus inductive ; c’est le thérapeute qui mène la séance. Alors que la sophrologie vise à la découverte personnelle des phénomènes et des sensations vécues par le patient lui-même.

Les premières techniques de sophrologie jusque dans les années 60 était très proches de l’hypnose thérapeutique. Depuis la sophrologie a évolué avec l’apport de la phénoménologie et des approches orientales c’est-à-dire l’observation des sensations du corps, la perception de l’ensemble du corps, fondamentale. Actuellement en sophrologie il ne s’agit pas de rechercher la relaxation mais plutôt de repérer et de libérer les sensations telles qu’elles sont ressenties.
La sophrologie va utiliser des techniques de relaxation, de visualisation ou un travail sur le corps, demandant aux patients de ressentir les sensations du corps afin de développer une perception de notre réalité d’abord corporelle puis d’une manière plus gobe plus global. Le sophrologue est alors plus près d’une fonction de formateurs : les techniques de sophrologie pourront être utilisées de façon autonome par le patient qui devient acteur de son mieux être .
En hypnose le thérapeute recherche une modification subjective de l’expérience, un changement des perceptions, des sensations, du comportement. L’objectif souhaité par le patient en hypnose est entièrement sous le contrôle de l’Hypnothérapeute, par l’utilisation d’une sémantique spécifique inductive.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.